Actualités

21 septembre 2017 - 21 septembre 2017

Tourisme, arme de destruction massive : à voir : l'article de JM Harribey (20/09/2017) sur le blog d'Alternatives économiques


21 septembre 2018 - 21 septembre 2019

Journée mondiale de la bibliodiversité, la Déclaration internationale des éditrices et éditeurs indépendants sur www.alliance-editeurs.org


24 novembre 2018 - 24 novembre 2018

Cécile Voisset-Veysseyre, auteur de "Guy Hocquenghem, la révolte" à la librairie La gryffe le samedi 24 novembre à Lyon

librairie la Gryffe, rue Sébastien Gryffe, Lyon



26 avril 2019 - 26 avril 2019

Conférence-lecture sur le facteur Cheval le vendredi 26 avril 2019 à 18h30 à la librairie Publico

Valère-marie Marchand, auteur de l'ouvrage "le sable des chemins, sur les pas du facteur Cheval" présentera son ouvrage, avec la participation des comédiens Michèle Venard et Christian Fischer-naudin.

Librairie Publico, 18h30, 145 rue Amelot, 75011 Paris

Voici le podcast pour réécouter une émission sur Art District sur le Sable des chemins :
http://artdistrict-radio.com/podcasts/art-interview-rencontre-valere-marie-marchand-1162



Recherche














La Datcha en Russie
La Datcha en Russie
de 1917 à nos jours


Date de parution : 2005
ISBN : 2-84978-005-7
cahier 16 pages NB
Format :150X230 cm
256 pages
22 €


Le livre :
Dès la révolution de 1917, la datcha pose problème au pouvoir soviétique : symbole de la bourgeoisie propriétaire d'avant la Révolution, elle reste une aspiration populaire des Moscovites et surtout une nécessité économique face à la pénurie de logements en ville. Destinée initialement au repos collectif des travailleurs, elle devient peu à peu un privilège réservé aux seules élites que le pouvoir souhaite récompenser. Réglementant toute existence, les Soviets, alternant pragmatisme et idéologie, finissent par interdire la datcha populaire - de crainte de voir ressurgir le fantôme de la propriété individuelle -, au grand dam de la population. Réservée à l'élite, la datcha devient alors tabou. On pourrait croire que c'en est fini du rêve de la datcha pour tous. Mais avec l'essor du Jardin collectif sous Krouchtchev, l'auteur nous montre par quels moyens les citadins vont transformer la remise à outils de leur parcelle, peu à peu, avec prudence, en datcha : la pression populaire est telle qu'en 1966 les Soviets autorisent la construction privée individuelle ! Celle-ci deviendra la norme au cour s de la période post-sovétique, avec l'apparition des cottages des "nouveaux Russes". Publié avec le concours du CNL (librairie de l'architecture et de la ville). 44 photos en noir et blanc.


Auteur :
Vlada Traven, née à Moscou en 1964, est architecte-urbaniste diplômée de l'Institut d'architecture de Moscou, titulaire d'un DEA d'architecture (Paris-belleville) et docteur en sciences humaines. Elle vit à Paris depuis 1991. Ce livre est issu de sa thèse. 

La presse en parle
L’auteure, à travers témoignages, documents et illustrations inédites, dévoile largement la vie des gens ordinaires en URSS. Passionnant. (…) Un essai réussi et bien construit.
LE FIGARO LITTÉRAIRE, 24 mars 2005