Actualités

08 octobre 2016 - 09 octobre 2016

Sextant au félipé, 8 et 9 octobre 2016 au 100, 100 rue de Charenton, Paris 12e


11 novembre 2016 - 13 novembre 2016

Sextant au salon de l'Autre livre du 11 au 13 novembre 2016, stand C14, espace des Blancs Manteaux, Paris 4e


19 mars 2017 - 19 mars 2017

Sextant présente ses ouvrages au Péristyle à Lorient de 10 à 18 heures.


22 avril 2017 - 23 avril 2015

Salon du livre libertaire les 22 et 23 avril 2017 à l'Espace des Blancs Manteaux


Recherche














Le Sable des chemins
Le Sable des chemins

sur les pas du facteur Cheval




Date de parution : 2008
ISBN : 978-2-84978-022-0
dessins de l'auteur
Format :140X210 cm
160 pages
16 €


Le livre :
En 1908, l’Almanach du facteur des postes informait ses lecteurs d’une découverte inédite : Un Palais Imaginaire édifié quasiment à mains nues par un artiste hors du commun, un architecte-autodidacte résidant à Hauterives dans la Drôme et exerçant la profession de facteur… Depuis le Palais du facteur Cheval est une référence connue de tous. Mais qui se cache derrière ce monument de l’art brut ? Qui était son créateur ? Quelle fut la vie de cet humble qui eut aussi, en son temps, la folie des grandeurs ? C’est vers cette piste inexplorée que s’oriente l’auteur de cet ouvrage. D’une bifurcation à l’autre, cet accompagnement littéraire nous incite à redécouvrir non pas une œuvre mais un homme sur lequel les historiens d’art sont curieusement silencieux. Le facteur Cheval serait-il victime de sa postérité ? La création se subsisterait-elle à son créateur ? C’est fort possible… C’est, en tout cas, l’éclairage, pour le moins inédit, adopté par Valère-Marie Marchand. Une géographie intérieure riche en résonances poétiques. Au lecteur de lui redonner vie…


Auteur :
Écrivain et journaliste, Valère-Marie Marchand intervient régulièrement dans Les Lettres Françaises et dans de nombreuses revues culturelles comme le magazine Plume, Pratique des Arts et la Revue de la Céramique et du Verre. 


La presse en parle

"Valère-Marie Marchand, à partir de bien pauvres informations, a reconstruit le parcours terrestre de cet être animé par la volonté inflexible de construire une œuvre d’art sans égale. Et elle l’a fait avec délicatesse, un vrai bonheur d’écriture et en évitant de tomber dans les pièges du genre. Presque un miracle."
L'HUMANITÉ, 3 mai 2008